Mouvement  Patriotique Populaire  Dessalinien

                     

ABA Les Corrompus !

C’EST LA CORRUPTION qui empêche de payer des salaires compétitifs

de manger à sa faim, d’avoir l’éducation et la santé pour tous

de vivre dans des logements décents

de réhabiliter l’environnement

de réussir le DEVELOPPEMENT HUMAIN DURABLE

Haiti, le defi de l'exclusion

L’économie haïtienne s`est structurée à l`intérieur d`un ordre centralisateur  et de centralisation des richesses qui alimentent un système d`exclusion et par voie de conséquence. Lire Plus

Les sept visages de la corruption institutionnalisée

  1. Le refus de faire la mise en œuvre nationale de la Convention Internationale des Nations Unies sur la Corruption et de ses 14 catégories d’infraction pénale
  2. La politique de laisser-faire pour corrompre les honnêtes gens Lire Plus

Idéologique du MOPOD

Le MOPOD a choisi l’idéal dessalinien comme étant le squelette de son corpus idéologique.  En quoi consiste cet idéal ? Lire Plus

Le constat est navrant, une progression du revenu national bien en deçà de la progression exponentielle de 2% de la population, la constitution soutenue de larges poches de pauvreté, l`amenuisement systématique des couches moyennes, et le contrôle de 50% des richesses du pays par 5% des gens les plus riches.
En absence d`efforts de rediriger les mesures de politiques économiques vers des réaménagements des ressources pour le renforcement de la production de biens et de services dans l`économie, Haïti se retrouve avec des niveaux de PIB qui ne se comparent pas à celui de ses voisins de la Caraïbe :Le PIB d`Haïti est, en effet, 7 à 8 fois plus bas que celui de celui de la République Dominicaine pour une même force de travail de 4 millions de personnes. Il est même 2 fois plus bas que celui de la Jamaïque qui a une force de travail de 1 millions d’habitants seulement.


Le pays se retrouve dépendant des importations pour combler son déficit en offre alimentaire, particulièrement à la merci d`un commerce transfrontalier à sens unique. Les exportations de la République dominicaine vers Haïti se situent à près d`un milliard de dollars, tandis que Haïti n`exporte que 30 millions de dollars vers la RD. Pour combler son déficit de la balance des paiements, le pays a recours essentiellement aux 1,2 milliards de dollars de la diaspora et de 300 à 400 millions de dollars de l`aide étrangère.
Le défi de progrès, c`est surtout un défi d`exclusion qui puisse permettre la libération des forces productrices, et comme tel stimuler la créativité des jeunes hommes et jeunes femmes talentueux du pays.
1.Les questions économiques
Ce système économique d`inclusion de toutes les forces productrices de la nation pour l`exploitation effective des ressources du pays doit adresser les préoccupations suivantes :
Un système économique axé sur l’entreprenariat, la production nationale, et un accès équitable au financement. Pour ce faire, 1) les jeunes gens et jeunes femmes du pays doivent être formés, encadrés dans leur quête de création de richesses et 2) de nouvelles institutions et de nouveaux instruments financiers doivent être mis en place pour une intermédiation financière plus efficiente et plus efficace ;
le modèle économique ne peut être pensé en dehors de l`économie transfrontalière et de ses effets sur l`économie nationale. De même, les mesures de politique proposées doivent prendre en considération les réalités régionales et internationales ;
Le secteur agricole occupe plus de 55% de la main d`œuvre ; il doit faire l`objet d`actions concertées de plusieurs institutions et organes de l`État pour lui permettre de jouer un rôle moteur dans la création de richesses. Dans cet esprit, le financement et l`assurance agricoles constituent une priorité nationale qui puisse permettre une amélioration significative du climat des affaires dans le secteur. De plus, le statut de ``l`entrepreneur agricole doit être régularisé de telle sorte à permettre à ces agents économiques de jouir des droits et privilèges que lui conféreront ces nouvelles dispositions.
le cadre légal des affaires en général doit être repensé pour consolider cette inclusion si nécessaire à la création de richesses, et au développement d`une large couche de consommateurs. Dans cet esprit, le rôle actuel du secteur informel dans la mobilisation de la main d`œuvre et sa contribution à la croissance doivent être analysés à la lumière de la transformation vers une économie moderne et inclusive que charrie ce nouveau modèle économique.

Mouvement Patriotique Populaire Dessalinien

MOPOD #83