L’objectif de la présente est de faire mieux connaitre le MOPOD à travers sa nature, sa composition, ses prises de position et ses choix politiques dans une conjoncture marquée par la fièvre électorale.

Une Idée Originale

Une idée ne meurt jamais.  Le MOPOD porte une idée de changement basée sur le retour aux valeurs fondatrices (langue, religion, liberté, fierté, dignité etc), la création de valeurs nouvelles (recherche scientifique, raccourcis technologiques, création de richesses, modernisation de l’Etat, etc) et l’idéal dessalinien (souveraineté nationale, égalité raciale, justice sociale, intégrité territoriale, etc).  Certains ne voient que le sommet de l’iceberg sans savoir que le MOPOD reste et demeure une institution qui défiera le temps.

Un Espace Politique Ouvert

La composition du MOPOD reflète sa nature.  L’institution regroupe des partis politiques, des regroupements politiques, des organisations socio-politiques et même des personnalités politiques.  Le profil d’ensemble s’aligne sur l’orientation du combat politique à un moment donné.  Dit autrement, les entités qui entrent et sortent du MOPOD ne sont point le MOPOD. Elles sont pour ce dernier ce que les passagers représentent pour un véhicule de transport public.  Donc, le MOPOD est un effort pour réduire le nombre élevé de partis politiques dans le pays.

Un Foyer de Morale Politique

Le MOPOD n’accepte pas l’argent sale, qu’il provienne d’ici ou d’ailleurs.  Il vit d’amour (conviction politique) et d’eau fraiche (revendications populaires).  Il a donc beaucoup d’ennemis déclarés ou non avoués.  Il représente un danger pour les partisans du statu quo et un espoir pour la grande majorité qui croupit dans la pauvreté et la misère.  Le MOPOD est donc une école de grandeur d’âme pour la refondation de l’Etat-Nation.

Election ou Démission

L’un des traits caractéristiques du MOPOD est la lutte pour faire organiser les élections à échéances régulières par un Chef d’Etat qui avait un projet politique tout à fait différent.   Grâce au MOPOD et ses alliés, l’année 2015 sera celle des élections, les seules organisées par l’Administration Martelly qui va terminer son quinquennat.  Contrairement à ce que disent les détracteurs du MOPOD, ce ne sont pas les manifestations de rue qui créent l’instabilité politique mais plutôt le fait de ne pas organiser les élections à échéances régulières.

Le Programme Politique

Cela fait plus de trois ans depuis que le MOPOD recueille des avis et suggestions sur sa vision politique, laquelle est présentée dans le document intitulé Réforme ou Révolution (www.mopod.org.ht).  Cela fait déjà trois mois depuis que le MOPOD recueille des commentaires et des propositions après la présentation de son projet de  programme stratégique durant les tournées organisées à travers le pays (Voir le blog smadistin.ht). Un tiré à part du programme opérationnel est mis en circulation comme document de vulgarisation politique.  Des spots tirés de la banque de projets du MOPOD seront présentés au grand public pour trois projets innovants (transport public par câbles téléphériques, réseau de voies ferrées et production d’électricité à partir de déchets municipaux).  Le MOPOD modernisera le pays.

Le Nombre de Candidats du MOPOD en 2015

En l’année 2015, le MOPOD est fier de présenter un candidat à la Présidence, 5 candidats au Sénat, 23 candidats à la députation et 39 cartels de magistrat sans compter les délégués de ville et les cartels de CASEC.  Le verre est petit mais le MOPOD boit dans son verre.  Il a déjà commencé la construction d’une majorité parlementaire afin de pouvoir diriger le pays, le cas échéant.  A noter que le Candidat  du MOPOD à la Présidence a fait dix ans au Parlement soit comme ancien député soit comme ancien sénateur.  Au MOPOD, le professionnalisme prime sur l’amateurisme.  Le projet de conférence nationale porté par le MOPOD sera mis en chantier en temps et lieu.

La Stratégie de Campagne Electorale

Le MOPOD a opté pour un juste équilibre entre le verbe et l’action durant la campagne électorale.  Il a mobilisé la jeunesse à travers les brigades dessaliniennes sur la base de l’action civique.  Il a touché un problème structurel de taille avec les forêts dessaliniennes afin de donner un ancrage socio-culturel à la reforestation.  Il va lancer bientôt l’association nationale des riziculteurs (ANARI) afin de libérer le pays du fardeau des importations de céréales.  Le MOPOD fait déjà ce qu’il dit.